Voici les Lunettes qui nous pendent au nez…

Voici les Lunettes qui vous pendent au nez…

 

Voici maintenant plus de 7 mois que nous défendons « becs et ongles » une certaine vision du métier d’opticien. Celle d’une relation sérieuse entre un professionnel de santé qui passe 162 minutes pour que vos lunettes soient à la hauteur de vos attentes pendant toute la durée de leur vie sur votre nez.

 

Nous avons adhéré depuis le début aux promesses de Monsieur le Président Emmanuel Macron, car nous pensions, qu’il est effectivement compliqué de soigner sa vue dans la France de 2018. Nous pensions qu’il était temps de remettre à plat, une filière d’excellence, dans laquelle il faut autant de temps pour obtenir un Rendez-Vous chez l’Ophtalmologiste que pour mettre au monde un enfant !!

 

La composition du prix des lunettes, la part de service, les compétences mises en œuvre et le rôle de l’Opticien de Santé dans cette construction de l’avenir avaient bien évidemment leur place. L’annonce initiale que les cotisations des contrats complémentaires d’assurance Santé ne baisseraient pas, nous laissait penser naïvement, que nous allions préserver le niveau de qualité auquel nous avons habitué nos patients. Qui pouvait encore penser (comme l’a même rappelé notre ministre Mme Agnes Buzyn), que notre système de Santé avait vocation à financer « l’achat de Chanel » ou d’accessoires de mode ?

 

La déception est immense…

 

Le cabinet du Premier Ministre Monsieur Edouard Philippe (alors que nous avons contacté et rencontré toutes les personnes décisionnaires dans ce dossier depuis le mois de décembre 2017) vient de nous dire que la réforme était vraisemblablement trop avancée pour que nos propositions puissent être entendues !!

 

Il faut donc s’attendre à ce que :

 

  • Soit créé une Classe A correspondante à ces lunettes sans Reste A Charge. Si vos moyens ou vos choix vous imposent cette Classe A, Vous aurez 90 € attribués par le nouveau système pour l’ensemble (Monture+Verres Uni-focaux). Charge à l’Opticien (Puisque la Classe A fait penser à l’automobile) de transformer cette citrouille en carrosse .
  • La Classe B sera réservée aux gens qui aiment les lunettes et qui ont les moyens d’être moins bien remboursés. Ils perdront une grande partie des avantages que leurs conféraient leurs contrats d’assurance santé. Ils continueront à être orientés vers des Opticiens de Réseau qui continueront à faire croire que l’on peut faire des lunettes 30% moins chères et 30% meilleures. Sans aucun contrôle objectif et efficace.
  • Une 3 éme Classe, qui dans les faits, continuera à accepter de payer ses primes d’assurance Santé et renoncera à toutes ces règles administratives pour continuer à accéder à un service et à une médecine, humaine, rapide et efficace. Telle que c’était la règle il y a encore quelques années.

 

La déception est immense, car de cette belle promesse sociétale, nous accouchons d’une nouvelle façon de taxer les Français dans laquelle ils sont 100% perdants, qu’ils soient malades ou en bonne Santé. On nous avait promis une réforme pour les malades et on nous impose une réforme de malades…

 

La déception est immense, car Nous avions d’autres choses à proposer, de plus équilibré, de plus universel et avec plus de bon sens…

Nos propositions pour des Lunettes sans Reste à Charge…

Ce texte à Partager au format PDF

Voici les lunettes qui vous pendent au nez

%d blogueurs aiment cette page :